• Le secrétariat est ouvert du Mardi au Vendredi, de 09h à 18h | 07 62 70 98 43

Sexologue musulmane - Paris et Distance

Consulter une sexologue musulmane pour dépasser ses blocages et avoir une sexualité épanouie

  1. Accueil
  2. /
  3. Sexologue musulmane

Sexologue musulmane en téléconsultation dans toute la France, à l’étranger  et en cabinet

Sexologue musulmane, quezako ?

Dans cet article, nous allons aborder les différentes raisons qui poussent à consulter une sexologue ou une sexothérapeute musulmane.

Pour écrire cet article, je me baserai tout d’abord sur mon expérience de sexothérapeute. De plus, je partagerai certains retours des personnes que j’ai pu croiser ou qui m’ont fait confiance pour les accompagner à améliorer leur vie sexuelle et de couple.

Sexologue musulmane ou pas : l’importance d’un professionnel à votre écoute :

Rementionnons le tout de suite: un professionnel est tenu à un certain code déontologique. Qu’il soit médecin, sage femme ou sexothérapeute, il se doit de respecter votre intégrité physique et mentale. Aussi, la plupart des professionnels ont normalement un rapport sain et déconstruit à leurs patients. Ils font la différence entre leurs croyances personnelles et la prise en charge de votre cas. En théorie donc, pas de problème. Oui mais, nombreux.ses sont ceux qui ont rencontré un problème dans l’accueil ou la prise en charge de leur problématique. Souvent, avant même que ce problème touche à la qualité du soin per se. Il s’agit donc déjà de l’accueil qui est fait de la personne. Si l’accueil et le respect du patient dans sa subjectivité, son monde, son histoire et sa personnalité semble être un acquis, il ne l’est malheureusement pas pour tout le monde.

Quand le traumatisme ou la mauvaise prise en charge conduit à des besoins spécifiques :

Lorsque l’on a vécu une ou plusieurs mauvaises expériences, il est parfois difficile de continuer dans le parcours de soin. Pour être rassuré et se sentir compris et respecté, certaines personnes n’hésitent plus à consulter un professionnel qui leur ressemble. Que ce soit dans sur des critères de genre, culturels etc… Tout d’abord, que vous soyez un professionnel ou un particulier, je vous invite à respecter cela. Chacun a le droit de consulter le professionnel avec lequel il pense pouvoir se sentir à l’aise. Il ne faut pas comprendre ce critère comme un critère discriminant en soi… Mais plus une manière de se sentir dans un “safe space” et donc de ne pas accentuer un potentiel traumatisme. Par exemple, il est possible qu’une femme ayant été victime d’abus par un ou des hommes dans le passé préfère consulter une professionnelle, soit : une femme. En la matière, pas de généralité bien sûr, cela dépend du vécu et de l’avis de chacun.

La question culturelle

Dans le prolongement de cette idée, on convient qu’une personne noire ne se sentant pas comprise dans les difficultés qu’elle vit au quotidien en raison de sa couleur préfère consulter une personne racisée voire noire. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire qu’elle n’a pas été comprise dans une relation thérapeutique. Mais aussi parce que parfois il est plus facile de se confier sur sa problématique avec un professionnel partageant un référentiel commun. Par exemple, un expatrié espagnol en France pourra se sentir plus à l’aise avec un thérapeute de descendance hispanique. Vous l’aurez compris, il n’y a pas de règle! Le plus important est de s’écouter et de consulter un professionnel avec lequel vous vous sentirez en confiance et avec le quel vous puissiez avancer.

sexualité musulman

Sexologue musulmane | l’importance de la confession (point situé)

” Je suis allée voir une première sexologue, mais je me suis sentie mal à l’aise. J’avais l’impression qu’elle dépréciait ma culture” Aisha*

Se sentir compris en tant que racisé :

Ainsi, le milieu thérapeutique n’est pas épargné de discriminations systémiques. On peut mentionner par exemple les nombreux cas de violences gynécologiques ou obstétricales qui ont longtemps été tues. La violence raciste sur les personnes racisées notamment noires ou arabes ou assignées noires ou arabes existe et est parfois justifiée par le fameux “syndrôme méditerranéen”. Ce “syndrôme” s’appuye sur la croyance principale que les femmes non blanches seraient plus expressives et exagéreraient lors de douleurs ou souffrances médicales. Cela induit qu’elles sont moins bien prises en charge, souffrent davantage de retard dans les soins demandés ou préscrits et connaissent de plus hauts taux de mortalité en couche par exemple…

En France, les personnes musulmanes sont la plupart du temps racisées (personnes identifiées comme issues de l’immigration post-coloniale). On peut dire aussi qu’elle peuvent être “racialisées” (en étant une femme blanche convertie décidant de porter un hijab par exemple). De ce fait, beaucoup d’entres elles redoutent le fait de se confronter à un personnel de soin qui pourrait relativiser leur douleur, souffrances voire ne pas être prises au sérieux.

Pouvoir se sentir compris et respecté dans son référentiel de convictions religieuses et spirituelles :

Une inadéquation entre prise en charge thérapeutique et jugement de valeur

Un jeune homme que je recevais pour des TOC de propreté (que j’ai redirigé vers un autre professionnel). Celui ci était lié à la peur d’être “sale, impur” en raison d’éjaculation de sperme involontaire. Il me racontait qu’un professionnel de santé lui disait de ne pas prendre en compte sa religion. Après tout, “il avait parfaitement le droit d’être “excité” par des femmes et qu’il ne fallait pas se “brider” pour la religion”. Le problème n’est pas d’avoir le droit ou non puisque ceci est parfaitement entendable. Mais de ne pas prendre en compte la détresse du patient qui ne souhaite pas changer de religion ou de valeurs, mais plutôt apprendre à gérer sa problématique tout en respectant son identié. Celui ci l’avait d’ailleurs mal pris et s’est senti d’autant plus incompris…

L’assignation réelle ou supposée au détriment d’un accueil de la personne ici et maintenant

Ce sentiment d’irrespect, de dévalorisation et de délégitimisation est parfois vécu comme une non reconnaissance de soi. Maryam explique à son médecin gynécologue qu’elle a peur de la pénétration. Celui-ci va d’office créer un lien entre son milieu d’origine supposé (maghrébin et musulman) et sa problématique sans chercher à en savoir plus. Si Maryam a un problème avec la pénétration, c’est en effet sans doute à cause “d’une éducation trop restrictive et d’une religion patriarcale”. Pourtant, Margot et Emilie vivent aussi cette peur de la pénétration, mais elles ne seront pas assignées à une origine supposée qui sera vue comme un élément bloquant et handycapant. On comprend donc rapidemment la charge raciale portées par des personnes racisées.

Ainsi, consulter une sexologue musulmane ou tout simplement racisée peut permettre de se sentir écouté.e et considéré à juste titre. On traite un problème, c’est différent d’attaquer une personne pour ce qu’elle est ou en fonction d’où elle potentiellement viendrait.

 

Une sexologue musulmane propose des outils efficaces et adaptés à vos valeurs :

“J’ai consulté avant vous une sexologue pour mon vaginisme, elle m’a dit d’introduire mes doigts dans mon vagin et de pratiquer la masturbation, j’en suis ressortie encore plus traumatisée” Layla*

Tout d’abord et dans tous les cas, il est important de se tourner vers un professionnel formé et habilité à vous accompagner sur un domaine précis. Par exemple, à titre personnel, il y a des troubles sur lesquels je ne suis pas formée et certaines souffrances ou symptômes que je ne prends pas en charge. Dans ce cas, je réoriente les personnes vers le professionnel adéquat. Il est important de connaître son domaine de compétence, mais aussi son domaine de non compétence.

Un accompagnement sur mesure en harmonie avec votre foi

Ensuite, il existe souvent différents moyens d’aborder une problématique. Souvent, plusieurs exercices sont mobilisés afin de traiter le problème dans le fonds, mais aussi de voir ce qui fonctionne pour vous. La sexualité étant vivante et surtout personnelle, la sexothérapie doit pouvoir s’adapter au vécu de la personne, à son mode de vie, mais aussi à ses valeurs et à sa personnalité. Faire un travail de fonds, oui, mais progressif et dans le respect de votre personne. Consulter une sexologue familière de votre cadre de valeur et de vos convictions peut faciliter le travail. Une actualisation des outils permet de trouver ceux qui seront le plus adaptés pour vous !

sexologue musulmane distance

Sexologue ou sexothérapeute ?

La première question qui se pose, c’est : quel professionnel consulter ?

Sexologue ou sexothérapeute : une distinction pas toujours simple :

Tout d’abord, certains éclaircissements doivent se faire. Qu’est ce qu’un sexologue ?

Remise en contexte du métier de sexologue : historiquement une spécialisation médicale

Il est important de garder en tête que les métiers découlent d’évolutions culturelles et historiques et ne décrivent pas toujours la même réalité dans un pays ou un autre.

Par exemple, un psychologue en France doit être titulaire d’une licence en psychologie ET d’un master en psychologie. Une personne ne disposant que d’un master en psychologie ne pourrait exercer le métier de psychologue en France. Mais aux Etats Unis, un psychologue est souvent titulaire d’un doctorat en psychologie (en fonction de sa spécialité). C’est à dire qu’il est souvent passé par la case “recherche” universitaire voire internat. Ainsi, les métiers n’ont pas toujours la même résonnance en fonction des cadres et règles étatiques, mais les parcours de formation varient également de manière substantielle.

Et le sexologue dans tout ça ?

Revenons à cette histoire de sexologue. Aujourd’hui en France, l’appellation de sexologue n’est pas réglementée. C’est à dire que légalement, ce titre n’est pas protégé. Ce titre est davantage lié à la pratique professionnelle du professionnel, c’est à dire de son habilité/capacité à accompagner des personnes vivant une problématique sexuelle. Cependant, et toujours en France, le titre de sexologue est parfois restreint à la sphère médicale. C’est à dire que la sexologie en tant que discipline a historiquement été mise en avant, étudiée et pratiquée dans le cadre médical, soit par des médecins. Bien que ces formations sont relativement rares, elles commencent à se développer.

Aujourd’hui d’ailleurs, seuls certains professionnels relevant du domaine médical ou para (médecin, sage femme…) peuvent prétendre à suivre un cursus en sexologie à l’université. D’autres parcours s’ouvrent de plus en plus à tout type de profil tout en explorant les différents déterminants d’une vie sexuelle équilibrée et épanouie (et non purement biologiquement fonctionnelle).

Ainsi, on parle souvent de “médecin sexologue” ou “sage femme sexologue”, car la spécialisation en sexologie se fait après une formation initiale médicale.

Le sexologue clinicien, une profession au service de la sexualité humaine entre santé mentale, psycho-sexuelle et bien-être

Différences entre sexologue “médical” et sexologue clinicien :

Or, et de plus en plus, on entend le terme de “sexologue clinicien” qui commence à émerger. Celui ci permet de le différencier principalement du médecin sexologue. Ce dernier va prendre en charge les problématiques sexuelles d’ordre physiologiques ou physiques. Tandis que le sexologue clinicien va prendre en charge la problématique sexuelle ayant pour source d’autres facteurs : psychologiques, émotionnel, éducationnel etc…

Ces approches sont complémentaires l’une de l’autre, la pratique et l’approche ne sont cependant pas les mêmes, il faut pouvoir les différencier.

Et le sexothérapeute dans tout ça ?

Le métier de sexothérapeute pour ma part rejoint celui de sexologue clinicien. Elle inclue souvent une approche psychologique importante. Evidemment, ces deux métiers ne faisant pas parti du cadre réglementé (sexologue et sexothérapeute n’étant pas régulés par l’état), il est difficile de pouvoir clairement identifier les différences. Surtout qu’elles varieront en fonction de votre praticien. Il est donc important de vous informer en amont sur la formation et l’approche de votre praticien et de lui poser toutes les questions qui vous permettront de faire un choix plus éclairé. En général, une première séance vous permet de faire le point et de mieux saisir la nature du travail que vous pourrez réaliser ensemble.

Dans les détails, les champs d’intervention de chaque sexologue :

Par exemple, si votre souffrez d’une malformation congénitale ou que vous avez une infection au niveau de vos organes sexuels, c’est un médecin sexologue ou une sage femme sexologue voire un gynécologue ou un andrologue qu’il faut aller voir. Votre état demande l’examen médical et une solution médicamenteuse voire une intervention chirurgicale vous seront proposé en fonction de votre situation.

Cependant, si vous souffrez de certains troubles sexuels où la cause organique est écartée, c’est un sexothérapeute ou un sexologue clinicien qu’il conviendra souvent de consulter. Par exemple : vaginisme, éjaculation prématurée, difficultés dans le désir et/ou le plaisir etc…

Bien entendu, cela dépendra surtout de la formation et de l’approche de votre sexologue. Un médecin sexologue formé à la sexothérapie pourra par exemple avoir une approche totalement intégrative. Il pourra à la fois travailler et diagnostiquer sur le plan médical, mais aussi proposer une sexothérapie si nécessaire.

Prendre sa vie en main et dépasser ses blocages avec une sexologue musulmane

ME CONTACTER 

contact@cabinetmadisaid.fr
07 62 70 98 43

ADRESSE DU CABINET DE PSYCHOLOGIE

Téléconsultations en France et à l’étranger du mardi au vendredi !
64 avenue de la République, 93170 Bagnolet (5 min à pieds de la ligne de métro 3 Gallieni)

LES CONSULTATIONS

Les Dimanches au Cabinet en présentiel
Les Mardis, Mercredi, Jeudis et Vendredis en téléconsultation à distance
Les Vendredis matin en pleine nature, à Sceaux 92

 

HORAIRES D’OUVERTURE

Du Mardi au Vendredi : 10h – 19h
Dimanche : 9h – 19h

ACCEDER AU CABINET

Psychologie et spiritualité sans complexe au portes de Paris et à distance !

Choisir son ou sa sexologue :

 

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de consulter une sexologue musulmane pour avancer sur vos problématiques. Beaucoup de praticiens sont à la fois compétents et soucieux de respecter votre foi, avec comme intérêt de vous aider peu importe vos croyances. Cet article n’est dû qu’à mon expérience et aux retours que l’on me fait le plus souvent. Pour trouver un praticien adapté à votre problématique, voir mon article sur comment choisir un psy.

Les besoins de chaque personne restent uniques !

Alors, tant que vous trouvez un sexologue à même de vous aider à aller mieux, n’hésitez pas à continuer ce travail, vous le méritez. Cet article ne se substitue en aucun cas à un avis médical. En cas de doutes ou de questions, consultez votre médecin de famille, il saura vous orienter !

Vaginisme | En consultation ?

Lorsque je reçois Camille, elle a déjà consulté énormément de praticiens pour l’aider à s’en sortir. Problème, on lui a dressé un nombre de choses à faire avant se comprendre qui elle était. Le travail des dillatateurs, les massages vaginaux, elle connait par coeur. Le problème c’est qu’elle a senti qu’on lui disait de “faire” des choses avant de cherchait à comprendre comment elle les vivait.

Femme racisée qui pense à sa santé mentale
8 outils terminologiques pour comprendre la santé mentale des racisés

En quoi les processus de racialisation régissent, structurent, impactent notre santé mentale ? Pourquoi certains espaces sont-ils psychologiquement infranchissables ? Nous abordons aujourd’hui l’expérience des personnes racisées négativement.

couple musulman heureux
Comment être un couple musulman heureux ?

“Tant qu’il a la religion”, “tant qu’elle pratique” : pourquoi le couple musulman heureux ne peut pas que vivre d’amour, d’eau fraiche et de « deen». Est-ce naturel d’être un couple musulman heureux ? Comment le couple musulman choisit d’être heureux ? Est-ce vraiment possible d’être un couple musulman heureux et comment le devenir ?

thérapie de couple musulman paris
Pourquoi faire une thérapie de couple musulman ?

C’est une des premières questions que l’on me pose quand je dis que j’accompagne en thérapie des couples musulmans : « Est ce qu’il faut être au bord du divorce pour consulter ? ». La réponse est qu’il y a tout autant de raison de commencer une thérapie de couple en tant que couple musulman que de couples tout court!

Suivre le Cabinet sur les réseaux :

    Préférences de confidentialité
    Lorsque vous visitez notre site Web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site Web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

    Cliquez pour activer / désactiver le code de suivi Google Analytics.
    Cliquez pour activer / désactiver les polices Google.
    Cliquez pour activer / désactiver Google Maps.
    Cliquez pour activer / désactiver les incorporations vidéo.

    Pour information, nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web